[Tuto] : comment utiliser la molette darken lighten?

Discussions sur les SX-70 et toute la série Land 500, 1000, 2000...
Avatar de l’utilisateur
Nicozefreak
Po......
Messages : 41
Inscription : jeu. 03 mars 2011 / 23:29 pm
Localisation : Poitiers
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Nicozefreak » mer. 16 mars 2011 / 22:30 pm

Hérisson a écrit :J’ai testé pour vous la molette Darken-Lighten…

<a href="http://www.flickr.com/photos/ctruongngoc/3810510857/" title="Darken_Lighten de ctruongngoc, sur Flickr"><img src="http://farm4.static.flickr.com/3575/3810510857_07ab9f846b_b.jpg" width="1024" height="421" alt="Darken_Lighten"></a>

de gauche à droite : Darken - Normal - Lighten
SX-70, film 600, filtre ND.


Comment bien utiliser la molette darken/lighten ?
Première explication valable pour des conditions de lumière normales (c'est-à-dire moyenne, c'est-à-dire ni aveuglantes ni très sombres). Si la photo sort un peu trop claire, on peut tourner la molette vers darken (qui se traduit par "assombrir" ou "plus foncé") pour éviter que les zones les plus claires soit surexposées. À l'inverse, si la photo sort trop sombre, on peut tourner la molette vers lighten (qui se traduit par "éclaircir" ou "plus clair") pour éviter que les zones les plus foncées ne soient complètement bouchées. Évidemment, les corrections darken ou lighten doivent se faire de façon mesurée pour éviter d'aboutir à l'excès inverse.

Deuxième explication, valable pour des conditions de lumière hors norme, avec une scène très très claire ou très très foncée. Les photos de Hérisson sont idéales pour illustrer cette deuxième explication. Pour bien comprendre ce qui se passe sur ces photos, il faut savoir comment un appareil photo calcule l'exposition idéale. Attention, accrochez vos ceintures, c'est un peu complexe. Enfin pas tant que ça...
Donc, pour déterminer la bonne expo, la cellule de l'appareil compare la lumière renvoyée par le sujet à une valeur de référence que le fabricant de l'appareil a obtenu en mesurant la lumière renvoyée par une surface gris moyen, à mi-chemin entre le noir et le blanc. Pourquoi un gris moyen ? Parce qu'un sujet bien exposé sous des conditions d'éclairage moyennes réfléchit grosso modo la même quantité de lumière qu'une surface gris moyen.
Le hic, c'est que les conditions d'éclairages varient et ne sont pas toujours moyennes. La neige, par exemple, renvoie énormément de lumière. En analysant cette lumière, la cellule se dit : "ouh-là, la scène est beaucoup plus claire que mon gris de référence, il faut donc que j'assombrisse radicalement la photo pour qu'elle soit correctement exposée". Mais paradoxalement, elle se trompe et résultat : la neige sort toute grise. Pour éviter ça, il faut corriger l'exposition et surexposer la photo en tournant assez radicalement la molette vers lighten, c'est -à-dire plus clair.
Imaginons à l'inverse que nous soyons face à un mur et une porte en bois situés dans l'ombre (ça tombe bien, comme sur les photos de Hérisson !). Dans ce cas, la cellule analyse la scène comme étant très sombre et se dit : "ouh-là, on est beaucoup plus foncé que ma valeur de référence, il faut donc que j'éclaircisse la photo pour parvenir à une expo correcte. Nouvelle erreur et résultat : la photo sort lavasse et trop claire. Pour éviter ça, il faut de nouveau corriger l'exposition, mais en appliquant cette fois-ci une sous-exposition en tournant la molette vers darken, c'est-à-dire plus foncé. C'est ainsi que sur les exemples de hérisson, la photo la mieux exposée est celle qui a été foncée (sous-exposée).

À retenir donc :
• Sous des conditions de lumière moyennes :
- on tourne la molette vers darken si on veut obscurcir un peu la photo pour éviter la surexposition des zones les plus claires.
- on tourne la molette vers lighten si on veut éclaircir un peu la photo pour éviter la sous-exposition des zones les plus sombres.
- on laisser la molette telle quelle si la scène cadrée a une luminosité moyenne.

• Sous des conditions de lumière hors norme (scène très claire ou très foncée) :
- la scène cadrée est globalement beaucoup plus claire que la moyenne et doit être rendue de cette manière pour rester fidèle à la réalité : surexposer en tournant la molette vers plus clair (lighten)
- la scène cadrée est beaucoup plus foncée que la moyenne et doit être rendue de cette manière pour rester fidèle à la réalité : sous-exposer en tournant la molette vers plus foncé (darken).

• On peut, par ailleurs, utiliser cette molette pour des effets créatifs :
- pour accentuer les couleurs d'un coucher de soleil ou des feuilles d'automne, il ne faut pas hésiter à sous-exposer (molette vers plus foncé) un peu la photo.
- pour obtenir une photo dite "low-key" qui joue avant tout sur les tons foncés, il faut aussi sous-exposer.
- pour obtenir une photo dite "high key", comme ces portraits très clairs et éthérés qu'on voit en photo de mode, il faut franchement surexposer (molette vers plus clair) le sujet déjà lumineux. Fonctionne encore mieux si la personne est placée devant un fond blanc bien éclairé.
Voilà... j'espère ne pas vous avoir trop saoûlés avec ces explications. :crazy: Hope it helps !
Dernière édition par Nicozefreak le mer. 23 mars 2011 / 23:18 pm, édité 1 fois.
« I think it promises to be one of the greatest steps in the development of photography » - Ansel Adams au sujet du Polaroid.

Avatar de l’utilisateur
Marilou
Pol.....
Messages : 78
Inscription : jeu. 30 septembre 2010 / 12:49 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Marilou » mer. 23 mars 2011 / 19:07 pm

Entre ça ….

Nicozefreak a écrit :A retenir donc :
- la scène cadrée a une luminosité moyenne : laisser la molette telle quelle
- la scène cadrée est beaucoup plus claire que la moyenne : surexposer en tournant la molette vers plus clair
- la scène cadrée est beaucoup plus foncée que la moyenne : sous-exposer en tournant la molette vers plus foncée.

…. et ça ….

Pti Flo a écrit :Si il y a beaucoup de lumière, tu darken, si pas assez, tu lighten..
mais c'est pas une solution miracle...autant le darken peut bien passer, autant le lighten c'est vite pas bô du tout..


….il y a comme un truc qui m'échappe .... Qui a raison ? Il ya quelque chose de mystérieux au royaume du polaroid : )

En fait je suis en train de tester les Color shade PUSH, et je n'avais jamais vraiment bidouillé la molette d’exposition. Plusieurs fois dans le forum j'ai lu qu'il fallait pousser la molette sur lighten (le blanc donc ... ?) pour améliorer les contrastes sur le Color Shade, car il est très sensible à la lumière (125 ASA pour 100 ASA sur le SX 70).

Mais si un film est sensible à la lumière, ne vaudrait-il mieux pas le sous-exposer ?

Qu’est ce que je n’ai pas compris ? … Et en gros, pour les gens qui comprennent vite quand on leur explique longtemps, vers quelle couleur tourné-je la molette pour limiter les flous-mélangés rose bleu pastel sur les color shade ?...

Dois-je obstruer la cellule pour gérer moi-même pour éviter les auto-corrections de l’appareil ?

Autre question subsidiaire, est-ce que tous les appareils fonctionnent de la même façon question sens de la molette ?

Ca fait un paquet de questions …. Merci beaucoup par avance de vos réponses.
"Marilou se fait des aéroplanes,
Repliant des depliants d'agence de voyage genre Cook" S. Gainsbourg

MonsieurF
P.......
Messages : 9
Inscription : dim. 20 mars 2011 / 15:25 pm
Localisation : ARRAS (62)
Contact :

Messagepar MonsieurF » mer. 23 mars 2011 / 20:52 pm

Voilà un sujets des plus intéressant !!

Avatar de l’utilisateur
Nicozefreak
Po......
Messages : 41
Inscription : jeu. 03 mars 2011 / 23:29 pm
Localisation : Poitiers
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Nicozefreak » mer. 23 mars 2011 / 23:54 pm

Marilou, j'ai modifié mon message pour le rendre plus compréhensible (j'espère !) et répondre aux contradictions que tu avais justement soulignées.
Sinon, pour tes questions :
- Impossible conseille effectivement de surexposer (lighten, plus clair) le Color Shade Push pour obtenir des images bien saturées. Cela ne semble pas logique, mais ça s'explique sans doute par le fait que ce film est encore largement expérimental et qu'il ne réagit pas comme le fait un film Polaroid. Pour preuve, il faut le protéger de la lumière à la sortie de la boîte et le chauffer pour obtenir des résultats corrects.
- avec un film très sensible (et normalement constitué, c'est-à-dire pas comme le Color Shade Push), il faut sous-exposer quand la lumière est très abondante. Logique, puisqu'il est conçu pour permettre la photo par faible lumière.
- n'obstrue surtout pas la cellule : ça reviendrait à tenter de faire une photo dans le noir complet !
- a priori, tous les polas fonctionnent selon la même logique : tu tournes (ou tu pousses) la molette vers le côté noir (darken) et la photo sort plus foncée ; tu la pousses vers le côté blanc (lighten) et la photo sort plus claire.
« I think it promises to be one of the greatest steps in the development of photography » - Ansel Adams au sujet du Polaroid.

Avatar de l’utilisateur
Marilou
Pol.....
Messages : 78
Inscription : jeu. 30 septembre 2010 / 12:49 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Marilou » jeu. 24 mars 2011 / 10:09 am

Merci bien pour ce rabachage : )
C'était pas bien clair..

En ce qui concerne la cellule, j'avais lu plus haut dans ce sujet qu'on pouvait cacher la cellule pour maitriser "à la main" le temps d'exposition, mais tu sembles dire que non ... Encore un mystère à éclaircir : )
"Marilou se fait des aéroplanes,

Repliant des depliants d'agence de voyage genre Cook" S. Gainsbourg

Avatar de l’utilisateur
Marilou
Pol.....
Messages : 78
Inscription : jeu. 30 septembre 2010 / 12:49 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Marilou » jeu. 24 mars 2011 / 14:29 pm

Aaaaaaaah : ) C'est compris !
Du bidouillage de professionel aguéri dans lequel je ne m'aventurerai pas tout de suite, donc : )
"Marilou se fait des aéroplanes,

Repliant des depliants d'agence de voyage genre Cook" S. Gainsbourg

Avatar de l’utilisateur
Doinel
Polaro..
Messages : 150
Inscription : dim. 11 septembre 2011 / 15:32 pm
Localisation : Paris
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Doinel » lun. 12 septembre 2011 / 14:42 pm

Moi j'ai une question toute bête! (je ne sais pas si on y a déjà répondu pourtant j'ai tout lu)

Mais la molette doit être sur quelle position en temps normal? Parce que quand j'ai acheté mon Pola 1000 elle était tournée à fond sur le noir (le premier trait fin blanc) et si je comprends bien tout ce que vous dites elle est sur darken?
"Est ce que vous avez un Pola ? Un Polaroid Jacques?"

Avatar de l’utilisateur
photon
Polaroid SX-70
Messages : 511
Inscription : lun. 06 septembre 2010 / 19:49 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar photon » lun. 12 septembre 2011 / 14:54 pm

molette au milieu .

Avatar de l’utilisateur
yoyann
Polaroid 95A
Messages : 950
Inscription : dim. 27 septembre 2009 / 10:56 am
Localisation : Les Ponts de Cé
Contact :
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar yoyann » lun. 12 septembre 2011 / 15:08 pm

Un tour complet pour tuer ton appareil si tu veux :P

Avatar de l’utilisateur
Doinel
Polaro..
Messages : 150
Inscription : dim. 11 septembre 2011 / 15:32 pm
Localisation : Paris
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Doinel » lun. 12 septembre 2011 / 15:16 pm

Ok merci!
"Est ce que vous avez un Pola ? Un Polaroid Jacques?"

Avatar de l’utilisateur
Sandra-b
P.......
Messages : 8
Inscription : ven. 04 mai 2012 / 11:30 am
Localisation : Yonne
Contact :
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Sandra-b » ven. 04 mai 2012 / 23:38 pm

Moi aussi j'ai une question à propos de cette fameuse molette.
Je suis débutante donc je demande votre indulgence.

Si on se met en mode auto (j'ai un polasonic autofocus 400) et qu'on n'occulte pas l'obturateur, l'appareil fait lui même le calcul de l'exposition ?
Donc en théorie, bidouiller la molette ne devrait rien changer ?
Oui c'est moi qui ai mal compris ?

Je dis ca parce que toutes mes premières photos (ou presque) sont surexposées. Je laisse tout en mode auto pour le moment et avec la molette en position initiale (c-a-d au milieu).

Malgré ca mon premier cliché a été trop sombre. C'est pourquoi j'ai tenté de lighten sur les suivantes sauf que j'ai eu la main apparemment trop lourde. Pourtant, je l'ai pas tourné à fond cette fameuse molette.

Je pense bien que de toute facon, va falloir que je m'entraine mais c'est un peu frustrant malgré tout de voir que toutes ses photos sont un peu cramées :?

Avatar de l’utilisateur
bimo
Polaroid 20x24
Messages : 6285
Inscription : mar. 06 avril 2010 / 17:58 pm
Localisation : Paris
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar bimo » sam. 05 mai 2012 / 02:15 am

Petite tentative de réponse, Sandra, bien que je sois loin d'être un pro du film intégral : la molette est graduée en "demi-diaph", en gros, et donc tout changement se doit d'être fait graduellement, selon les résultats que tu obtiens.
Ensuite, il faut bien sur que ta cellule et ton appareil fonctionnent bien, qu'ils transmettent à l'obturateur les bonnes correction par rapport aux changements effectués sur la molette.
Enfin, les films Impossible, s'il s'agit bien d'eux, ne réagissent pas toujours conformément à une sensitométrie parfaite, à savoir que ce sont encore des films expérimentaux, et que malgré les énormes progrès depuis les débuts, ils n'ont pas forcément le même comportement que les films Polaroid pour lesquels ton appareil a été conçu, et que donc le dosage de la molette peut parfois ne pas être totalement cohérent par rapport aux résultats que tu obtiens.
Il te faut t'habituer à la fois à l'appareil ET aux films, pour mieux les comprendre et les dompter.
:D

Avatar de l’utilisateur
Sandra-b
P.......
Messages : 8
Inscription : ven. 04 mai 2012 / 11:30 am
Localisation : Yonne
Contact :
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Sandra-b » sam. 05 mai 2012 / 13:20 pm

Bimo : okay merci pour cette réponse.
J'utilise bel et bien les films impossible et je commence à découvrir en effet qu'ils sont malgré tout plutôt expérimentaux. Ceci explique donc cela.

Il va falloir que je m'arme de patience (dur dur !)

Avatar de l’utilisateur
clemobil
Pol.....
Messages : 61
Inscription : jeu. 05 janvier 2012 / 19:15 pm
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar clemobil » sam. 05 mai 2012 / 15:22 pm

bon et bien moi ça beug, je suis obligé de mettre la molette à fond sur le point blanc parce que autrement les photos ressorte toute noir .... et je ne peut prendre que des photo quand ya beaucoup de lumière les intérieurs ressorte tout le temps noir ... que faire ? :cry:
« Le point de vue le plus simple est toujours le meilleur. » Charlie Chaplin

Avatar de l’utilisateur
Le bleu
Polaroid 100
Messages : 381
Inscription : mar. 07 février 2012 / 20:15 pm
Localisation : Moselle / Meurthe-et-moselle
Voir la galerie photo de ce membre

Messagepar Le bleu » sam. 05 mai 2012 / 15:26 pm

clemobil a écrit :bon et bien moi ça beug, je suis obligé de mettre la molette à fond sur le point blanc parce que autrement les photos ressorte toute noir .... et je ne peut prendre que des photo quand ya beaucoup de lumière les intérieurs ressorte tout le temps noir ... que faire ? :cry:

C'est quoi ton appareil Clemo?


Revenir vers « Polaroid® SX-70 & 1000, 2000... Land Camera »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité